4 ans : des cris, des pleurs et beaucoup de stress #enfants#parents#éducation#famille

Par Marie-Ange Zorroche : Coach parentale et familiale, fondatrice de TerrEducation

J’entends souvent : mon enfant de 4 ans fait beaucoup de « colères » en ce moment, à quoi est-ce dû ? Comment dois-je réagir ?

Vous avez mis en place des règles de vie et vous avez bien fait, mais votre enfant n’est pas tout à fait d’accord. C’est normal et c’est même plutôt rassurant. Vous devez alors vous mettre dans une posture de parent éducatif. Eduquer demande du temps, et beaucoup, beaucoup de patience.

Si je peux vous rassurer, il n’y a pas d’enfant colérique, méchant ou encore des enfants qui veulent nuire à leurs parents. A cet âge votre enfant lutte contre des frustrations ou des peurs et ce n’est pas facile pour lui. Alors il se met à crier, hurler et parfois frapper. Il ne peut rien faire d’autre. Il ne peut aucunement maitriser cette émotion. Chez certains enfants, ce sera un mouvement d’humeur, d’autre une vraie crise avec des coups. Le problème avec la colère c’est qu’il faut essayer de l’enrayer le plus tôt possible car passer un seuil, il n’y a rien d’autre à faire que d’attendre qu’elle passe.

Voici ce que je vous propose :

 Tout d’abord, allez voir votre enfant après une crise et dites-lui : Tu sais ma chérie, tu n’es pas méchante, c’est la colère qui te fait faire tout cela. On va essayer ensemble de la faire partir quand elle arrive es-tu d’accord ? » Il est important que votre enfant soit d’accord. Puis vous allez coopérer ensemble pour contrôler la colère.

 Reconnaitre les signes avant-coureurs de la colère :

Voici quelques signes : votre enfant n’est pas d’accord, ses sourcils se froncent, sa bouche se pince, ses mains se crispent, le ton de sa voix augmente, il commence à trépigner. Dites-lui sur un ton dynamique et combatif : « j’ai l’impression que la colère arrive, non ? Vite, fais-moi un câlin, la colère n’aime pas ça. Elle va avoir peur et partir !! ». Votre enfant ne va pas forcement être d’accord, mais faites-lui plein de bisous, chantez des chansons ou faites-lui des chatouilles, il rigolera et Pouf la colère disparaitra !

Si le seuil est largement dépassé, le câlin devient mission impossible et il est vrai que recevoir un Légo en pleine figure n’est pas très agréable. Alors le mieux, c’est

le time out. Dites à votre enfant : « tu as le droit d’être en colère mais moi je n’ai pas envie d’entendre tes cris. Je t’accompagne dans ta chambre avec la colère et dès qu’elle part tu reviens me voir. »

Les outils d’apaisement de la colère : les câlins, les chansons, jouer, rire et mettre à l’écart si le seuil est dépassé.

Les outils contre productifs : la fessée.

Apprenez-lui à reconnaître cette émotion. Il va apprendre, à son rythme à la gérer tranquillement. Avec certains enfants, cela passe vitre, d’autres cela prend plus de temps. Alors soyez patient et mettez du rire et des chansons dans votre vie.