Comment accompagner son enfant pour son orientation

Mis à jour : 2 avril 2019

#orientation #aidersonadolescent #accompagner





Pour certain, l’orientation est une simple formalité. Ils ont toujours su ce qu’ils voulaient faire. En CE2, ils savaient déjà. Mais, il faut bien le dire, c’est rare. La plupart des adolescents ne savent pas ou ont oublié ce qu’ils aimeraient faire.

Certains d’entre eux, ne s’autorisent ni à le dire, ni même à le penser car l’identité hérité des parents, de la famille, ne le permet pas.

Alors comment faire face à cette pression sociétale et familiale ?

A 13 ans Les phrases telles que « il est temps de trouver ce que tu veux faire », sont totalement inefficaces et même inappropriées. A 13 ans on ne trouve pas, on « cherche », on « rêve », on « s’autorise tout » sans même prendre en compte les notes. Quel intérêt ?! Les notes sont des limites que l’on nous met.

Les notes c’est pour la fin de la seconde…

Pour trouver, il faut chercher. Pour chercher, il faut avoir le pouvoir de tout envisager, sans limite.

Surtout que la moitié des métiers de demain, ne sont toujours pas inventé. Alors laissons nos adolescents inventer les métiers de demain sans les limiter à coup de : « tu n’as pas le niveau », « je ne te vois pas du tout faire ça » « ce métier ne paye pas assez », « il n’y a pas de débouché dans ce secteur ! »

Cessons de projeter nos peurs, nos échecs et nos regrets… et offrons leurs du rêve, des possibles et le ciel comme seule limite.

Si nous voulons les aider, rappelons-nous et rappelez-leur, ce qu’ils aimaient faire quand ils avaient 5, 6, 7, 8 ans. Car c’est là que se cachent les indices de leur avenir.


Astuce :

Je vous propose de vous installer avec votre ado, soit devant la tablette soit l’ordinateur. Si vous utilisez l'ordinateur, alors il vous faudra 2 souris.

Tapez sur le moteur de recherche "ONISEP" et commencez à faire des recherches avec des mots clés que votre enfant vous donnera.

Petit à petit, il voudra prendre "la main" dites lui "prend" ta souris".

Dès que vous voyez qu'il commence à chercher des mots ou des sites, restez avec lui ou elle durant 3 minutes puis partez prétextant que vous avez quelque chose à faire. Revenez au bout de 5 minutes en vous excusant d'être parti. Puis félicitez le sur les recherches effectuées, même si elles sont peu nombreuses.

Recommencez en revenant au bout de 10 minutes, puis 20 minutes...

Ainsi, il se sentira accompagné mais il sentira aussi que vous le pensez compétent pour la recherche puisque vous le laissez seul de plus en plus longtemps.

La prochaine fois, soit il ira seul, soit vous ne serez que le déclencheur dès premières minutes.

Parfois la recherche d'orientation peut ressembler à une montagne infranchissable. On a tous besoin d'un guide, mais les derniers mètres, on doit les faire seul.

A bientôt


Marie-Ange Zorroché



60 vues